Merci l’eau et l’assainissement ! l’eau est un bien précieux, préservons-la !

Nous avons souvent communiqué sur ce sujet à juste titre, sur notre site internet ou dans le Réservoir d’Infos annuel… Aujourd’hui encore la vie nous le prouve car l’eau est aussi le moyen de lutter contre les maladies car elle permet aussi l’hygiène

Alors merci à l’eau ! Préservons-la et réservons-la pour faire reculer le virus : de l’eau, du savon… Ce n’est pas le moment de la gaspiller pour laver sa voiture, par exemple… Réservons la pour nettoyer, aider à la désinfection des véhicules de première nécessité, des couloirs d’hôpitaux, de maisons de retraite, etc…

Dimanche 22 mars c’était la journée mondiale de l’eau … tous les événements pour célébrer cette date ont été annulés mais les institutions se sont manifestées sur le sujet et ont fait remarquer que la pandémie mondiale de coronavirus a mis en évidence l’importance vitale de l’accès à l’eau et à l’hygiène.

Si le lavage des mains apparait comme la meilleure mesure préventive pour éviter de contracter ou de propager des maladies et en particulier le Coronavirus, cette consigne est difficile à respecter pour les personnes qui vivent au quotidien sans accès à l’eau. Seulement 60% de la population mondiale a accès à des installations d’hygiène de base dont font partie l’EAU POTABLE et l’ASSAINISSEMENT, selon un rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé et l’UNICEF, en 2017.

Chaque fois qu’on ouvre son robinet et que l’eau coule à volonté, ayons une pensée de reconnaissance d’avoir cette chance. Préserver l’eau c’est donc préserver notre vie et notre santé. Economisons-la et réservons-la aux priorités, n’attendons pas la sécheresse pour y penser

Et MERCI à tous ceux qui contribuent au bon fonctionnement de notre société : le personnel soignant bien sûr, les pompiers, les transporteurs, les enseignants, les personnels des magasins de 1ère nécessité… mais aussi tous ceux qui veillent au bon état de nos réseaux d’eau, d’assainissement, d’électricité, de gaz, de téléphonie… pendant cette période de confinement.

Courage à toutes et à tous dans cette période difficile !

Voir l’affiche lauréate du concours organisé par l’Agence de l’eau Loire-Bretagne pour célébrer la Journée mondiale de l’eau 2020 ici !

l’eau “version poétique” à Hérisson

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elections municipales, si elles sont maintenues en 2020, le SEA renouvellera son conseil d’administration.

Le SEA Nord Rive Droite du Cher est un syndicat mixte qui gère l’eau et l’assainissement pour 2 types de collectivités territoriales : les communes et les EPCI* tels que les communautés de communes.

Actuellement, il regroupe : Le Brethon, Louroux-Bourbonnais, Saint Caprais, Le Vilhain, l’Etelon, Urçay, Meaulne-Vitray, Hérisson, Braize, Saint-Bonnet Tronçais, Vallon en Sully, Cérilly ainsi que la communauté de communes du Val de Cher qui représente la commune de Vallon en Sully pour la compétence eau potable.

Il est géré par un conseil d’administration dénommé comité syndical composé d’élus provenant des collectivités adhérentes en application de l’article 6-1 de ses statuts (pour les lire, cliquez ici ) : en résumé, 2 délégués titulaires et 2 délégués suppléants par commune et pour un EPCI, idem pour chacune des communes qu’il représente. (exemple : si un EPCI adhère au SEA pour représenter 2 communes, il désignera donc 4 délégués titulaires et 4 délégués suppléants au comité syndical du SEA). Concernant notre syndicat, 26 membres composeront le conseil d’administration de notre syndicat pendant toute la durée du mandat, soit 6 ans.

2020, année des élections municipales, entraînera donc pour le SEA  le renouvellement de ses élus. Nous remercions d’ores et déjà nos adhérents (communes et communauté de communes) de nous communiquer dans les meilleurs délais (dans la mesure du possible, dans le contexte de crise sanitaire actuel, voir les informations sur le décret du 17 mars 2020, ici) les coordonnées des délégués qui les représenteront au SEA afin que puissent être organisées les élections qui permettront de voter la nomination d’un président et de 2 vice présidents. Ces 3 élus formeront le pouvoir exécutif.

Le pouvoir exécutif est chargé de décider des orientations budgétaires et de délibérer sur de nombreux sujets (appels d’offre, travaux, achat de matériel, signatures de contrats,etc…).  Le président convoque le comité syndical plusieurs fois par an en assemblée générale pour présenter des décisions, des projets à approuver, préparés, sous son égide, par les agents chargés de la direction du syndicat.

 

 

 

 

 

 

*définition EPCI : Etablissement  Public de  Coopération  Intercommunale (communautés de communes…) . Depuis le 1er janvier 2020, le SIVOM est devenu syndicat mixte ce qui permet d’accepter l’adhésion non pas seulement de communes mais aussi d’EPCI.

Coronavirus : vous pouvez boire de l’eau en toute sécurité…

VOUS POUVEZ BOIRE DE L’EAU EN TOUTE SÉCURITÉ 

Nos équipes techniques veillent sur sa qualité et accomplissent les mêmes missions nécessaires de contrôle, désinfection… Pour cela, rien ne change !

Rappelons que les différentes étapes de traitement de l’eau ont pour finalité d’éliminer tous les virus, dont le coronavirus. Les informations des agences sanitaires, dont l’Organisation Mondiale de la Santé, indiquent que ce virus ne montre pas de résistance particulière aux traitements habituels de l’eau potable.

LA CONTINUITÉ DU SERVICE EN EAU POTABLE EST ASSURÉE 

Nos agents sont organisés pour assurer la continuité des services essentiels de l’eau, en lien direct avec les autorités sanitaires. Ils respectent les gestes de prévention (gestes barrières) et les consignes mises en place par le gouvernement pour leur propre sécurité et la vôtre (les retrouver ici).

Comme nous l’avons déjà écrit dans nos articles, l’eau du robinet est ainsi, en France, l’aliment le plus contrôlé, faisant l’objet d’un suivi sanitaire permanent. Elle peut donc être consommée en toute confiance.

PRIORITÉ AUX TRAVAUX URGENTS 

Seule la partie administrative (abonnements, facturation, gestion départs arrivées) est reportée car jugée non prioritaire en cette période de crise sanitaire. Il en est de même pour les travaux chez les particuliers classés non prioritaires ni urgents n’affectant pas la distribution de l’eau potable ou sa continuité.

Les équipes techniques du SEA assurent tous les dépannages URGENTS, ceux qui permettent à nos abonnés de continuer à disposer de l’eau par exemple (casses) ou ceux qui permettent de ne pas gaspiller l’eau ou créer des dégâts (fuites).

Beaucoup de vérités et contre-vérités circulent sur internet et nous vous invitons à chercher les informations sur les sites professionnels et institutionnels.

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre patience mises au service de la santé publique.

L’eau, c’est la vie !

 

 

 

Le SEA s’affiche sur les murs du syndicat et pas seulement … !

Après l’estampillage de la flotte de véhicules du SEA ….

 

 

 

 

 

(pour agrandir les photos des véhicules, un clic !)

 

…Et des vêtements des agents techniques…                    

 

 

 

 

Il ne manquait plus que la modification de nos  enseignes pour achever la transformation du SIVOM en SEA…

 

Depuis une quinzaine de jours, c’est chose faite.

Les bâtiments administratifs et techniques arborent le nouveau logo, qui, rappelons-le, n’a subi que quelques modifications au niveau des lettres du sigle, le reste ne changeant pas !

 

 

 

 

Bienvenue au SEA Nord Rive Droite du Cher, du lundi au vendredi, de 9h00 à 11h30 et de 13h30 à 16h30 !

 

 

 

 

Ateliers des Services Techniques

 

 

 

STEP de Hérisson et de Cérilly, ça turbine à nouveau !

STEP Hérisson

Lors de leurs visites d’entretien hebdomadaires, nos agents techniques du service assainissement collectif ont identifié des dysfonctionnements dans les stations d’épuration de Hérisson et de Cérilly. C’est tout l’intérêt de leur mission  : “prévenir plutôt que guérir” ! Cela permet comme déjà expliqué dans nos précédents articles d’éviter des dommages plus importants sur nos installations…et donc des frais supplémentaires !

Comme c’est souvent le cas pour tout ce qui est mécanique, détecter des bruits inhabituels est  signe de panne, en cours ou à venir. C’est ce qui s’est passé à la STEP (Station d’EPuration) de Hérisson : le moteur électrique de la turbine d’aération du bassin décanteur digesteur était “bruyant”… il ne fonctionnait plus correctement. La réparation a pu être réalisée en interne pas le personnel du SEA.

A la STEP de Cérilly, nos agents ont constaté début janvier qu’un des motoréducteurs était en panne. En achetant les pièces nécessaires, ils ont pu le reconditionner “à neuf”. 

Le personnel suit régulièrement des formations afin d’être capable d’intervenir sur certaines réparations techniques dans les meilleurs délais et donc d’éviter des dépenses plus importantes ou des remplacements de pièces injustifiés.

 

 

 

 

Moto réducteur réparé STEP Cérilly

 

Ensemble des moto réducteurs de la STEP Cérilly

10 février 2020 : signature d’un accord entre les 6 Agences de l’Eau et l’Agence Française de Développement…

Protéger l’environnement, notamment les ressources en eau, est une priorité qui n’échappe à personne notamment face aux bouleversements climatiques qui nous impactent tous régulièrement. Il n’y a qu’à se souvenir de la sécheresse de 2019 pour le comprendre.

L’Etat au travers de ses 6 agences de l’Eau (dont l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne qui gère notre secteur géographique), les collectivités territoriales et l’ensemble des acteurs publics en charge de l’environnement ont comme mission, entre autres, de sensibiliser les différents publics à la protection des ressources naturelles. Particuliers de tous âges, professionnels de tous secteurs, nous sommes tous concernés.

Mais comme on dit toujours, les problématiques ne s’arrêtent pas aux frontières des pays ni des continents ! Nous sommes tous interdépendants.

C’est pourquoi, en France, l’Agence Française de Développement (AFD), établissement public, est engagée dans plus de 4 000 projets à fort impact social et environnemental, dans les territoires d’Outre Mer Français et dans 115 pays.  

Le 10 février 2020, les directeurs des 6 agences de l’eau et le directeur général de l’Agence Française de Développement (AFD) se sont réunis pour signer un accord-cadre de partenariat pour l’accès à l’eau et à l’assainissement dans les pays en développement.

Ainsi, les 6 agences de l’eau et l’AFD s’engagent pour une durée de 6 ans à renforcer d’une part l’articulation de leurs moyens d’actions au travers de projets communs favorisant l’accès à l’eau potable et à l’assainissement, d’autre part les échanges techniques sur la gestion intégrée des ressources en eau, la protection de la biodiversité et l’adaptation au changement climatique (plus d’informations, ici).

Signature du pacte de solidarité entre les 6 Agences de l’Eau et l’Agence Française de Développement le 12 février 2020 – Crédits photo Agence Française de Développement.

 

 

 

 

 

 

 

 

➡ en savoir plus sur l’AFD et ses actions dans le monde :  ici.

➡ en savoir plus sur l’actualité de l’AELB (Agence de l’Eau Loire-Bretagne) : là !

 

 

un clic sur l’image pour l’agrandir

 

 

 

Du changement dans les factures !… Un nouveau mode de paiement : le TIP SEPA !

On se répète depuis janvier et on ne le dira jamais assez : 2020 est l’année du changement !

Même dans la facturation, il y a du nouveau !

La Direction Générale des Finances Publiques a sollicité la mise en place du TIP SEPA : un mode de paiement simple que nous avons tous déjà eu l’occasion de pratiquer. Il permet de régler ponctuellement une facture à distance sans avoir besoin d’émettre un chèque. Il suffit de signer le TIP SEPA, de dater et de le renvoyer accompagné du Relevé d’Identité Bancaire (RIB) grâce à l’enveloppe à fenêtre qui est jointe.

Votre RIB figurera sur le TIP SEPA de la prochaine facture mais libre à vous de continuer ou pas de payer par ce mode de règlement … jamais votre compte ne sera prélevé sans votre autorisation, et l’autorisation, vous ne pouvez la donner qu’en signant, datant et renvoyant le TIP SEPA. Mais il vous sera également possible de payer par tout autre moyen, à votre convenance : carte bancaire ou numéraires au guichet de la Trésorerie, chèque*, paiement en ligne par TIPI avec ou sans carte bancaire, etc… Tout est listé et expliqué au dos de la facture, voir un modèle de facture, en cliquant sur le lien ci-dessous  :

Exemple de facture d’Eau Potable recto verso

Le TIP SEPA est un moyen de paiement supplémentaire pratique, simple, sécurisé … un de plus à votre service !

Pour retrouver le planning annuel de facturation de nos abonnés, commune par commune, un clic ici !

 

Travaux au puits de La Fond Bourdoire à Cérilly : suite et fin !

Durant ces trois dernières semaines, les agents techniques du SEA ont participé à un chantier important et peu habituel conduit par deux entreprises spécialisées mandatées par le SEA. D’une part, cela a consisté à remplacer 400 ml de conduite d’eau potable entre le puits de La Bourdoire et la station de pompage de La Grande Borne (voir notre article précédent ici). D’autre part, il a fallu remplacer 400 ml de câbles électriques qui alimentent les pompes du puits qui acheminent l’eau vers la station. Pour mieux situer les lieux, vous pouvez consulter l’extrait du plan des réseaux en cliquant sur le lien ci-dessous :

plan réseau eau potable Cérilly.

Rappelons que le puits de La Bourdoire et la station de pompage de La Grande Borne sont des édifices datant des années 60 et qu’il était donc prévu par le SEA en partenariat avec la mairie de Cérilly de programmer des travaux de rénovation et réhabilitation de ces sites assez rapidement suite à l’adhésion de la commune au syndicat.

Compte tenu des signes inquiétants de vétusté desdits câbles, décelés par nos agents en juillet dernier, le SEA, dès septembre 2019, a sollicité des devis et retenu des prestataires pour mener à bien ce chantier qui a pu débuter en janvier 2020. A cause de la période de sécheresse, les travaux ne pouvaient bien sûrs pas être réalisés dès l’automne.

Pour installer une conduite neuve et changer les câbles, il a fallu stopper le fonctionnement du puits et de la station de pompage. Nos agents ont pallié ce « défaut de distribution provisoire » en allant chercher de l’eau ailleurs…grâce à une interconnexion avec le Réservoir situé sur la commune de le Vilhain et en réalisant certains réaménagements techniques comme indiqués dans notre précédent article. Vous l’aurez compris, pour « dépanner » un réservoir voisin, il faut pouvoir disposer d’une réserve en eau et donc ne pas être en période de sécheresse !

Pour tous ces travaux et notamment le changement de câbles, l’accès au puits n’était pas aisé et agents techniques comme ouvriers ont dû travailler dans des conditions particulières, à un peu moins de 2 m sous terre tout en veillant au pompage régulier de l’eau afin d’éviter tout danger pour eux-mêmes (voir photos ci-dessous). Le chantier s’est terminé hier et le réseau d’eau a retrouvé son fonctionnement habituel. Saluons le travail conjoint des agents et des entreprises qui aura permis de continuer de distribuer de l’eau potable sans perturbation pour nos abonnés !

Puits de La Bourdoire vue extérieure, départ conduite d'eau potable vers la station de La Grande Borne

Puits de La Bourdoire vue extérieure, départ conduite d’eau potable vers la station de La Grande Borne

 

 

 

Intérieur du puits de La Bourdoire : plateforme en caillebotis en fibre pour permettre aux ouvriers et agents de manœuvrer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A noter : nos agents ayant profité de cette interruption momentanée et exceptionnelle du puits pour le nettoyer, vous ne serez pas surpris si vous trouvez un léger goût chloré inhabituel et provisoire, à l’eau que vous consommerez !

Remplacement de la conduite entre le puits de La Bourdoire et la station de pompage de La Grande Borne, à Cérilly

Gaine rouge pour le nouveau câblage entre le puits de La Bourdoire et la station de pompage de La Grande Borne, conduite noire pour l’arrivée d’eau depuis le puits et conduite bleue pour l’arrivée d’eau de Viljot. Les arrivées des 2 sources sont sur le point d’être connectées à la station (bâtiment sur la droite)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au 1er plan : la conduite de refoulement vers  le  réservoir de La Folte, refaite en inox, qui part du bâtiment et surplombe le raccordement des 2 sources à la station.

Saint Bonnet Tronçais : dernier volet des visites périodiques du SPANC du 24 février au 10 mars 2020

Depuis décembre 2019, le responsable technique de notre SPANC (Service Public d’Assainissement Non Collectif), Jean Yves ALINOT, a déjà vérifié l’état et le fonctionnement d’une centaine de dispositifs d’assainissement non collectif sur la commune de Saint Bonnet Tronçais !

 

A ce propos, nous remercions tous les habitants concernés pour le bon accueil qui lui a été réservé.

Il lui reste encore près de 70 dispositifs à visiter, programmés du 24 février 2020 au 10 mars 2020, pour terminer sa mission sur Saint Bonnet Tronçais.

Les avis de passage sont en cours d’envoi et comportent toutes les indications nécessaires pour nos usagers. En cas d’impossibilité d’être présents aux jour et heure indiqués, merci de nous contacter dans les meilleurs délais afin de fixer une autre date.

Les rapports de l’ensemble des visites effectuées sur la commune de Saint Bonnet Tronçais seront rédigés courant mars-début avril par notre technicien et postés aux usagers du SPANC au cours du mois d’avril.

Pour relire notre précédent article sur le même sujet : ici !

💡 Rappel important : il ne faut pas faire vidanger les fosses juste avant le passage du technicien.
Si vous avez procédé à une vidange depuis sa dernière visite, merci de lui présenter le document attestant de cette vidange.
 
Merci également de veiller à bien  dégager les couvercles d’accès aux fosses dans la mesure du possible !

 

Pour tout renseignement complémentaire, n’hésitez pas à joindre
Jean-Yves ALINOT, responsable du SPANC, au 06 31 13 51 07 ou au 04 70 06 50 51.