Peut-on payer ses factures en plusieurs fois ?

Deux fois par an, vous recevez des factures concernant vos consommations, vos abonnements et redevances à nos services. Certains abonnés, qui viabilisent un terrain, font modifier leur branchement d’eau potable ou d’assainissement collectif par les agents du SEA et reçoivent des avis de sommes à payer…

En cas de difficultés de paiement des factures, certains nous demandent s’il est possible de régler en plusieurs fois.

Oui, c’est possible mais il faut obtenir l’accord préalable de notre comptable : la trésorerie de Montluçon. Rappelons qu’en tant que service public toutes les dépenses et recettes du syndicat transitent obligatoirement par la trésorerie, service de l’Etat, chargé du contrôle et de la comptabilité des collectivités territoriales.

Mode d’emploi :

  • joindre par téléphone, de préférence, la trésorerie, grâce au numéro du standard : 04 70 02 09 80. 
  • Expliquer le motif de votre appel : obtenir un échéancier pour régler des factures du Syndicat Eau et Assainissement de Nord Rive Droite du Cher.
  • Les services de la trésorerie vous adresseront un formulaire à remplir et à leur retourner avec des justificatifs. Tout sera indiqué.
  • Il vous sera répondu avec les dates et les montants à payer pour liquider votre dette.

A noter :

Jusqu’au 31 août 2020, en raison du COVID-19, les horaires d’ouverture de la Trésorerie de Montluçon Municipale ont changé. L’accueil physique se fait uniquement le matin, du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00.

 

L’accueil téléphonique de la Trésorerie n’a pas changé :

du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 16h00

sauf mardi et jeudi après-midi

 

La Trésorerie recevant énormément d’appels chaque jour, si vous rencontrez des difficultés à rentrer en contact avec elle, n’hésitez pas à lui écrire :

courriel :  t003030@dgfip.finances.gouv.fr

 

 

 

Equipement “chloration” à la Grand Borne et à la Folte

Courant mai-juin 2020, le service technique Eau Potable a pu réaliser, avec le concours d’une entreprise, le projet budgété  au BP 2020 par les élus du SEA : améliorer le poste de chloration vétuste à la station de pompage de la Grande Borne et créer un système de chloration au réservoir de la Folte.

 

Ces travaux, actuellement en voie d’achèvement, permettront une diffusion plus homogène du chlore dans le réseau d’eau potable en général. De plus, grâce à la télégestion (outil de supervision qui renvoie des informations sur un ordinateur consultable à distance)  dont les deux sites seront équipés, il sera possible de déceler rapidement le moindre dysfonctionnement et donc d’intervenir très vite.

les deux bouteilles de chlore de 14 kg

L’analyseur

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour faciliter la manutention, au lieu d’avoir une seule bouteille de chlore de 90 kg, à la Grande Borne, deux bouteilles de 14 kg prendront place : l’une relayera l’autre… aucun risque de panne !

De plus, un analyseur a été installé (indique en temps réel le taux de chlore présent au départ de la station).

Du point de vue sanitaire, c’est donc une garantie supplémentaire car le chlore a une action de désinfection contre les bactéries et virus qui prolifèrent rapidement en période de temps chauds. C’est pourquoi ces travaux étaient programmés en urgence avant l’arrivée de l’été.

A noter : la création du “poste de chloration” à la Folte, pour la partie technique, a entièrement été effectuée par nos agents. La partie télégestion a été confiée à une entreprise qui, pour le site de la Grand Borne, s’est chargée de l’ensemble des travaux, télégestion comprise.

Le coût de l’ensemble des prestations sur les deux sites avoisine les 40 00 €.

Pour relire notre article sur la chloration, merci de cliquer ci-dessous !

Optimiser la qualité sanitaire de l’eau par la chloration…

Principe de précaution COVID-19 : l’épandage des boues des stations d’épuration est interdit.

Depuis la crise sanitaire liée au COVID-19, certaines missions ne peuvent plus s’exercer comme avant. De nouveaux protocoles doivent être mis en place ce qui induit, en plus et inévitablement, des coûts supplémentaires.

Des particules du CORONAVIRUS ont pu être détectées dans les selles de certains patients, en France et, à ce jour, même si on ne dispose d’aucune preuve de la survie du virus dans les eaux usées, il a été prouvé que d’autres virus de la même famille pouvaient rester infectieux pendant plusieurs jours. 

Les eaux usées subissent des traitements en station d’épuration mais en absence de données scientifiques valides, il n’est pas possible à l’heure actuelle d’assurer que les boues provenant de ces traitements ne contiennent aucune particule de virus. Une étude en cours de réalisation permettra d’en savoir plus mais en attendant, le principe de précaution s’impose.

En France, 70% des boues issues des stations d’épuration sont épandues sur les terres agricoles, dans le but d’apporter aux sols de la matière organique et des éléments fertilisants (azote et phosphore).

Mais afin d’éviter toute hypothétique contamination, cette technique n’est plus autorisée,  depuis la pandémie, si les boues n’ont pas été “hygiénisées” préalablement.

Il y a différentes méthodes d’hygiénisation et les plus passionnés par le sujet trouveront réponse sur internet. On peut citer la méthanisation, le chaulage (chaux)…

Le service qualité du SEA a entamé une réflexion sur le sujet afin de trouver très prochainement la filière la plus adaptée pour évacuer les boues des STEP à la place du traditionnel épandage agricole, plus écologique et moins onéreux. Il a été décidé d’évacuer environ 500 m3 de boues cet été vers la station de la Communauté d’Agglomération de Montluçon qui pourra les hygiéniser avant épandage. Il est clair que cette préconisation  aura un coup supérieur au budget habituel prévu. Il inclut un tarif au mètre cube et les frais de transport en camion citerne. L’Agence de l’Eau Loire-Bretagne devrait se prononcer début juillet pour préciser les éventuelles subventions attribuables sur le sujet.

Retrouvez notre ancien article sur l’épandage des boues agricole en cliquant ci-dessous

Assainissement collectif : l’épandage des boues

 

 

Opération nettoyage de printemps ! une mission annuelle du service technique Eau Potable…

Nettoyage bâche de reprise Station de Prévallon

Comme chaque année, au printemps, les agents du service technique Eau Potable procèdent au nettoyage annuel des  cuves des réservoirs des  sites du syndicat jusqu’alors au nombre de 8. Avec l’arrivée de Cérilly, ils sont maintenant au nombre de 11 : le Château d’eau du Plaix à Meaulne-Vitray, le réservoir de le Vilhain (Le point du jour), les réservoirs de Hérisson (Bel Air, Maison Rouge et les Jacquelots), la station de pompage de Prévallon (2 fois par an) et les réservoirs de Bellevue et du Cluzeau à Vallon en Sully, et les réservoirs de Cérilly (La Grande Borne, la Folte et les Petits Clous). Le nettoyage de la bâche de régulation du Rond Gardien et de la bâche de reprise de Viljot, à Cérilly seront nettoyées ultérieurement car il s’agit d’eaux brutes, ce qui fait appel à d’autres techniques à mettre en place préalablement.

Cette mission d’entretien répond à une obligation réglementaire préfectorale qui permet ainsi de distribuer à nos abonnés une eau de qualité conforme aux normes d’hygiène sanitaire.

Comment se déroule cette opération ?

Tout d’abord il s’agit de vider la ou les cuves du réservoir au maximum, en écoulant l’eau sur le réseau pour éviter tout gaspillage. Dans le même temps, la vanne d’arrivée d’eau  qui permet de remplir en permanence le réservoir est fermée.

Dès que la cuve est vide, nos agents dûment équipés et protégés descendent à l’intérieur grâce aux échelles sécurisées fixées à la paroi et lavent les murs et le sol de la cuve avec des produits spécialisés et adaptés à l’aide d’un nettoyeur haute pression. Une cuve peut être profonde de 4 à 6 mètres ! S’ensuivent des opérations de rinçage, de désinfection pour finir par un rinçage final avant la remise en service du réservoir par son remplissage. 

A l’heure où nous publions, la mission annuelle  se poursuit puisqu’il reste les trois réservoirs de Hérisson à nettoyer, le Cluzeau et Bellevue à Vallon en Sully.

Quelques photos de nos réservoirs :

La Folte à Cérilly

La Bellevue à Vallon en Sully

Le Point du Jour à le Vilhain

Château d’eau Le Plaix à Meaulne Vitray

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ci-dessous, nettoyage du réservoir de Bellevue, le 1er juillet 2020 :

Echelle à crinoline pour descendre de façon sécurisée dans la cuve

Nettoyage haute pression dans la cuve de Bellevue par un agent du syndicat

 

La transhumance des moutons du Cameroun au service du Syndicat !

Depuis novembre 2017, le SEA est fier de compter parmi ses effectifs  six moutons du Cameroun, agents très spécialisés dans le désherbage naturel  des nombreux espaces verts du syndicat ! On appelle cela aussi “L’éco-pâturage”, qui permet d’éviter l’utilisation d’engins bruyants et polluants !

Relire notre article du 7 novembre ici !

Ces moutons du Cameroun, pour information, n’arrivent pas d’Afrique même s’il s’agit bien à l’origine d’une race africaine. Ils sont souvent choisis pour l’entretien des espaces verts car ils sont peu exigeants, robustes et faciles à entretenir.

Au rythme des saisons, ils sont déplacés de site en site par les agents du SEA, afin de dévorer une nouvelle belle herbe, tendre et fraîche !

On pourrait presque parler de transhumance s’ils effectuaient ces déplacements à pattes, sous la houlette d’un berger !

 

Du château d’eau des Guèzes, les voilà depuis début juin, à la station de pompage de Bellevue et à la lagune de Le Vilhain !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques photos souvenir des années précédentes :

IRH : diagnostic assainissement collectif de Vallon en Sully, les missions reprennent…

La crise sanitaire avait stoppé net bon nombre d’activités professionnelles au Syndicat comme partout d’ailleurs.

Depuis le 11 mai dernier, nous avons tous à coeur de reprendre nos activités en assurant un maximum la sécurité de nos usagers, dans le respect des consignes réglementaires sanitaires.

C’est ainsi que les interventions de l’équipe IRH Ingénieur conseil, mandatée par le SEA  pour réaliser le diagnostic assainissement collectif de la commune de Vallon en Sully, vont pouvoir redémarrer du 8 au 12 juin et la semaine du 22 juin.

Il est prévu dans un premier temps de visiter les regards non accessibles pour une remise à la cote des regards enterrés sous enrobé. Le responsable du service assainissement collectif du SEA accompagnera les techniciens de IRH sur le terrain.

Secteur de Crozet, il sera procédé ensuite à des enquêtes auprès des abonnés pour étudier le possible raccordement au réseau assainissement collectif dans les années futures.

A cette période également, des tests à la fumée et aux colorants dans le secteur rue Isidore Thivrier / Route de Montluçon seront effectués.

Enfin des vérifications concernant la présence de fosses septiques sur divers secteurs seront réalisées.

Nous remercions nos abonnés et usagers de Vallon en Sully pour le bon accueil qu’ils réserveront à l’équipe technique de IRH et restons à leur disposition pour tout renseignement complémentaire.

 

Pour plus d’informations, retrouvez notre précédent article sur le sujet daté de juin 2019

Etude diagnostique réseau assainissement Vallon ⇒ début septembre !

L’eau virtuelle ? Empreinte eau ?… qu’est-ce que c’est ?

En règle générale, quand on utilise le mot “virtuel” c’est pour parler de quelque chose qui pourrait exister mais qui est remplacé le plus souvent par une image ou tout autre moyen suggestif.

Pour nous l’eau qui coule du robinet est bien réelle…que peut donc signifier “eau virtuelle” ?

Daniel Zimmer, directeur du Conseil mondial de l’eau et intervenant à la session du forum intitulée « Échanges et géopolitique de l’eau virtuelle », au Forum mondial de l’eau de 2003 à Kyoto, affirmait :

« Consommer un kilogramme de blé, c’est aussi, dans les faits, consommer le millier de litres d’eau qu’il a fallu pour faire pousser cette céréale. Manger un kilogramme de bœuf, c’est aussi consommer les 13 000 litres d’eau qui ont été nécessaires pour produire cette quantité de viande. Ce volume correspond à ce que nous appelons l’eau cachée, ou virtuelle. C’est parce qu’ils ne sont pas conscients de ce phénomène que tant d’êtres humains emploient cette ressource en aussi grande quantité. »

Cette notion d’“eau virtuelle” est un concept apparu dans les années 90 au Royaume Uni qui a été ensuite repris et affiné par un professeur de  l’UNESCO, en 2002, sous le nom de  “empreinte eau”. C’est un indicateur de l’usage direct ou indirect de l’eau par le producteur ou le consommateur.

En d’autres termes, cela correspond à la quantité totale d’eau nécessaire pour produire quelque chose dans le domaine agricole comme dans le domaine industriel.

C’est en quelque sorte l’eau cachée que nous consommons et dont le plus souvent nous ne sommes pas conscients.

Par exemple, saviez vous que pour fabriquer un jeans, il faut    9 982 litres d’eau ! Pour un kilo de fromage, 5 000 litres d’eau et pour une paire de chaussures, 8 000 litres !

 

Il existe un classement des pays qui ont la plus forte empreinte eau dans le monde. En tête de cette liste se trouvent les pays gros producteurs et/ou consommateurs de cette eau cachée. Les Etats Unis, arrivent en tête suivis de l’Espagne, la Thaïlande, le Canada et la France… Il est clair que plus un pays est riche et plus il consomme d’eau.

Cette notion permet de calculer l’impact environnemental et économique de certaines productions pays par pays. La logique voudrait que les pays pauvres en eau fabriquent des produits qui en nécessitent peu et que ceux qui bénéficient de ressources aquatiques plus importantes assurent par exemple les productions agricoles… plus d’infos en cliquant ici !

A notre niveau de consommateur, être averti de tout cela peut nous permettre de faire de meilleurs choix, de contribuer à avoir une empreinte écologique plus raisonnée…

Ne l’oublions pas, et chaque année, la nature nous le rappelle en été, l’eau est un bien précieux et vital, ne la gaspillons pas…

l’eau féerique de l’Aumance

~~~~~~~~~~

Pour calculer votre empreinte eau et avoir accès à des contenus pédagogiques sur le sujet, vous pouvez recopier les liens ci-dessous dans la barre d’adresse de votre navigateur internet :

http://www.empreinteh2o.com/      et aussi      http://www.waterfamily.org

 

 

 

Bien utiliser le TIP SEPA, nouveau mode de paiement depuis 2020 !

Nous vous l’avons présenté dans notre article du 18 février 2020 : vous pouvez désormais régler vos factures par TIP SEPA détachable, présent en bas de chacune de vos factures.

C’est pratique et simple !

La première fois que vous l’utilisez :

  • vous le détachez de la facture, vous le datez, le signer et le glissez dans l’enveloppe fournie, à affranchir au tarif postal en vigueur, en y joignant votre relevé d’identité bancaire.
  • vous serez prélevé directement sur votre compte bancaire pour régler uniquement cette facture.

Les fois suivantes :

vous n’aurez plus qu’à renvoyer seulement le TIP SEPA, daté, signé dans l’enveloppe fournie. 

~*~*~*~*~*~*~

Si vous préférez régler par chèque, surtout ne datez par le TIP SEPA, ne le signez pas. Joignez le à votre chèque (libellé à l’ordre du Trésor Public) que vous glissez dans l’enveloppe fournie. Dans ce cas, il ne sert que de talon pour indiquer vos références de factures.

Que vous régliez par chèque ou par TIP SEPA, pensez à disposer le TIP SEPA dans le bon sens dans l’enveloppe afin que l’adresse du centre d’encaissement à Lille, mentionnée sur le TIP SEPA, figure bien dans la fenêtre :

 

L’adresse du centre de paiement dans cet exemple a été surbrillée en jaune.

 

 

Par transparence, on peut lire le rappel de bien penser à introduire le TIP SEPA de façon à rendre visible l’adresse du centre de paiement (surbrillée en jaune ci-dessus).

 

Comme déjà expliqué précédemment, plus aucun chèque ne doit être adressé au Service des Eaux. Merci à tous pour votre compréhension.

💡 A noter : il existe d’autres modes de paiement, carte bancaire, numéraires… Retrouvez les toutes sur ce document récapitulatif d’un seul clic : Comment régler sa ou ses factures ? également téléchargeable dans notre Foire Aux Questions.

 

 

Déconfinement au SEA : reprise des activités et modalités d’accès pour le public…

11 mai 2020 : date officielle du déconfinement en France adapté à la situation de chaque département … tout le monde est informé sur le sujet.

Qu’en est-il du SEA Nord Rive Droite du Cher ?

Pendant deux mois, si les bureaux ont été fermés au public conformément à la réglementation, les services ont continué d’assurer en interne, par télétravail ou en présentiel alterné, les missions administratives et techniques prioritaires.

Lundi 11 mai 2020, le SEA reprend ses activités à plein temps et accueillera comme d’habitude ses abonnés aux horaires habituels à compter du MARDI 12 MAI 2020 dès 9h00.

Nous vous demandons de bien vouloir appliquer les consignes de sécurité affichées sur les portes de l’accueil : port du masque obligatoire, désinfection des mains et respect des gestes barrières, accueil d’une seule personne à la fois.

Nous vous remercions également de privilégier le plus possible la communication d’informations par mail, par téléphone, par courrier ou dépôt dans notre boîte aux lettres, près du portail d’accès à notre site.

Rappel de nos horaires

du lundi au vendredi de 9h à 11h30 et de 13h30 à 16h30

Bonne reprise à tous !

S’adapter aux situations : COVID-19… nos adhérents sont sur le terrain ! Une mine d’idées pour se ravitailler et se changer les idées !

Si tout le monde a compris que la case “confinement” était inévitable, sa mise en place nécessitait des remises en question pour réorganiser la vie collective.

Livraison à domicile !

                      Livraison à domicile !

Dans notre secteur géographique, nos adhérents mettent tout en oeuvre pour que “ça marche” !

Voici une liste d’initiatives recensées sur leurs sites … une mine d’infos et de soutiens pour tous au quotidien, alors connectez-vous !

De base : sur tous les sites, vous pouvez télécharger les derniers modèles d’attestations de sorties et retrouver les recommandations utiles ainsi que la dernière réglementation en vigueur sur le COVID-19. De plus, vous trouverez, en général,  des infos utiles sur le fonctionnement des commerces, de la Poste, des marchés éventuels, les annulations de manifestations et TOUT ce qui est mis en place pour aider les personnels soignants en tant que parents. 

Beaucoup de commerçants s’investissent pour livrer à domicile, fromage, maraîchage bio, épicerie, pain… : vous trouverez leurs coordonnées sur les sites et pages Facebook indiquées ci-dessous.

INFOS SUR LES INITIATIVES DE NOS ADHÉRENTS :

A Vallon-en-Sully, la mairie s’organise pour ravitailler les personnes fragiles, invalides, ne disposant pas de soutien familial…Près de 200 coups de fil ont été donnés pour recenser les besoins. Les élus ont même donné l’autorisation pour les marchés sur la place et veillé à gérer les emplacements au mieux afin de respecter les consignes d’hygiène… RV sur http://www.vallonensully.net/

A Cérillyune page Facebook très sympathique a été créée qui porte bien son nom, avec, entre autres, des idées pour occuper les enfants : Entraide Cérilly ! Une rubrique  “confinement” sur la page d’accueil du site de la commune donne l’accès à la culture : concerts en live, lectures pour tous… Nourrir son corps, bien sûr et sa tête pour que le temps passe plus agréablement !

A Meaulne-Vitray, une page d’accueil riche également d’infos pratiques et très exhaustive. N’oubliez pas le réseau social Facebook de Meaulne Vitray pour retrouver des infos utiles (carte des producteurs locaux par ex…) et aussi des partages humoristiques ou culturels…

Le Brethon n’est pas en reste avec une page Facebook active et réactive : des infos utiles réglementaires, de l’entraide, de la culture à partager mais aussi on découvre l’aide aux soignants locaux grâce à la fabrication de masques ! Côté nostalgie : retrouvez une vidéo réalisée par les collégiens de Vallon en Sully en 1996 ! Vous ne regretterez pas le voyage !

A Saint-Bonnet-Tronçais, la page”Actualités” vous tient au courant de l’évolution de la reprise des services dans le village. Exemple : l’agence postale a rouvert ses portes depuis jeudi 23 avril… Tous les détails, ici

Liste non exhaustive, allez fouiner à la rencontre de nos communes sur internet, vous verrez à quel point les villages sont dynamiques et partagent leurs savoirs…

INFO +  25 avril 2020 : le déconfinement se prépare, les agences postales rouvrent, les tournées du facteur s’élargissent, la déchetterie de Vallon va fonctionner partiellement pour les déchets verts dans un premier temps … Plus que jamais, rendez vous sur les sites internets de vos communes et sur leurs réseaux sociaux !

BON A SAVOIR !

Pour se rendre sur les pages Facebook il faut disposer soi-même d’un compte Facebook ! c’est pourquoi aucun lien ne vous a été proposé pour vous connecter.

N’hésitez pas à nous signaler toute initiative susceptible d’apporter du soutien à nos abonnés en cette période de confinement grâce à la rubrique contact de notre site. Nous la relayerons sur cette page !

Exemple : cours de dessin animalier pour les enfants à 16 h 00 tous les jours ici !

Patience et courage à tous ! Merci à tous ceux qui contribuent à nous rendre la vie meilleure dans ce contexte difficile. N’oubliez pas que RIRE chaque jour permet d’alléger la peine, et sur internet et les réseaux sociaux, l’humour est partout présent pour faire oublier le confinement et la solitude.

A très bientôt !